Livre d'Or - Spécial Témoignages

"L’École du Dr. Lefebure garantit l’authenticité des témoignages..."

Dans ce Livre d’Or, vous trouverez des particuliers et des professionnels qui utilisent le Mixage phosphénique en Pédagogie, au quotidien, et qui témoignent de ses bienfaits en termes de réussite scolaire, de préparation aux examens et de réussite aux concours ainsi qu’en termes d’amélioration des troubles “dys”, des troubles du comportements, des problèmes de mémoire et d’attention, de développement des capacités artistiques, etc., etc..

Biomara M. : L'effet est extraordinaire et immédiat.

Ce qui est spectaculaire, c’est l’effet du Phosphénisme sur ma fille. Celle-ci avait des difficultés pour mémoriser ses leçons ; ce qui fait qu’elle a redoublé plusieurs classes. Alors j’ai essayé de voir en quoi le Phosphénisme pouvait l’aider. L’effet est extraordinaire et immédiat. Cela est allé très vite : aujourd’hui, elle assimile bien ses leçons et les retient beaucoup plus facilement et durablement. Cela l’a débloquée sensiblement.

Evanirina R. : Ma soeur [...] avance à grands pas...

Ma soeur a commencé à étudier le japonais mais elle a beaucoup de difficultés. Je lui ai donc proposé d’utiliser la lampe à phosphènes de mon fils. Après quelques jours de pratique quotidienne, elle a noté une nette évolution dans son apprentissage. Maintenant, elle mémorise très facilement les caractères et avance à grands pas dans son étude. Merci à vous tous !

Eva : Je suis ravie...

Un vif remerciement pour votre générosité, en nous partageant plein de techniques et les diverses applications du Phosphénisme. J’utilise le Phosphénisme pour mon fils de 9 ans qui n’a pas de problèmes particuliers mais qui perd très vite sa concentration et, du coup, il n’arrive pas à tout copier en classe. Depuis qu’il fait des phosphènes, il a noté lui même les bienfaits et il s’étonne de terminer la copie des cours en même temps que son institutrice les dicte. J’en suis ravie et je suis certaine que plein de bonnes choses vont suivre. On vient tout juste de commencer l’année scolaire et on en ressent les bienfaits alors que durant tout le confinement, il n’a pas fait de phosphènes, préférant jouer.

Franck A. : C’est impressionnant...

Mon amie a fait pratiquer la méthode du Dr Lefebure à son fils Hugo, qui a 10 ans. Cela a donné beaucoup de résultats. C’est impressionnant. Au début de l’année, il n’avait pas une belle écriture (toute tremblotante, de travers, etc.) Au fur et à mesure de l’année, son écriture s’est complètement transformée. Il a maintenant une très belle écriture (bien régulière, droite, les lettres sont bien reliées, etc.) Et surtout, il est devenu le 1er de sa classe. Les enfants sont vraiment très réceptifs au Mixage phosphénique en pédagogie.

Delphine E. : Je viens de réussir le concours...

Je viens de réussir le concours d’Attaché Territorial de Conservation du Patrimoine (fonction publique territoriale, catégorie A), pour lequel il n’y avait qu’une trentaine de places. Et grâce à votre méthode d’apprentissage, j’en fais partie. Je suis convaincue que l’utilisation du Mixage phosphénique m’a permis d’apprendre et de mémoriser parfaitement un grand nombre de connaissances, d’acquérir un enthousiasme et un moral d’acier, et de développer mon intuition (j’ai spontanément révisé avec insistance les thèmes qui sont tombés lors du concours et, la nuit précédant les épreuves, ce sont précisément les sujets auxquels j’ai rêvé que j’ai eu à traiter).

Alors merci de diffuser aujourd’hui les découvertes du Dr Lefebure, que j’essaie moi-même de faire connaître autour de moi. Avec toute ma reconnaissance pour tout ce que ça m’a apporté cette année, dans la préparation d’un concours difficile que j’ai réussi.

Evelyne D. : Un changement énorme s'est produit...

Dès la première séance, pour chacun des enfants ou des adolescents que j’ai pris en particulier, un changement énorme s’est produit. Avec des mots très simples, je leur ai expliqué à quelle source ils allaient puiser pour se sortir de leurs difficultés scolaires. Puis ils ont pratiqué le Mixage phosphénique pendant trois quarts d’heure. Et leur visage avait changé. De renfrognés ou d’apeurés qu’ils étaient, ils sont devenus vivants. Leur expression s’est déliée et une étincelle d’intérêt s’est allumée au fond de leurs yeux. Les uns ont dit « c’est super ! »  les autres, « c’est marrant » (et tant mieux si ce quelque chose les a amusés). Mais tous … tous ont eu envie de recommencer. Et en repartant, ils m’ont regardée dans les yeux pour me dire au revoir.

Pour certains, les résultats ont été fulgurants : au bout de la première séance, Aurélien a mémorisé ses leçons de géographie d’un trimestre entier qu’il laissait de côté, faute de pouvoir les apprendre et faute aussi, bien sûr, de le vouloir. Il est venu me voir en catastrophe car la composition était pour le lendemain et j’ai fait avec lui quelque chose qui me semblait aberrant, commencer par un si gros travail avant même de s’être familiarisé avec le Mixage phosphénique. Le surlendemain, l’instituteur éberlué lui rendait son devoir avec la note maximum. Et deux jours plus tard, je lui ai expliqué le mécanisme de la division sous phosphènes. Le lendemain, il avait 10/10 à sa dictée, chose qui ne lui était jamais arrivée.

Elise, en rééducation depuis deux ans et demi en orthophonie, a fait un énorme pas en avant avec seulement 6 séances. Au septième cours, elle est revenue, radieuse, brandissant son cahier de classe comportant l’appréciation de son institutrice : «  Des progrès spectaculaires en orthographe et en écriture. Des encouragements ». Chez les plus petits, les résultats sont encore plus rapides si l’on en juge par leurs dessins, immédiatement plus grands, plus détaillés et surtout plus colorés. Chez les adolescents, les résultats sont plus progressifs. Il n’en demeure pas moins que les trois élèves promis au redoublement, que j’ai pris en main à partir du début du troisième trimestre, sont finalement passés dans la classe supérieure. Quel espoir ! Le plus important est cette envie qu’ils ont soudain de se battre, de regarder en face leurs insuffisances, sans panique, sans découragement, sans révolte et d’avancer avec patience et ténacité.

Sonia R. : C’est un outil formidable !

Je révise bien évidemment sous phosphènes et c’est indéniable que je mémorise plus facilement. J’ai hâte que la rentrée scolaire arrive pour retrouver mes enfants et leur transmettre cette phosphéno-pédagogie. C’est un outil formidable !

Quentin D.
 : À l’examen, j'ai eu la meilleure note de la classe...

Je suis en dernière année d’étude d’ingénieur en informatique. En pleine période de partiels, il me restait une épreuve qui me causait des difficultés. Elle demandait de la réflexion, mais aussi beaucoup de données à apprendre par cœur. Il me restait peu de temps alors je me suis dit “pourquoi ne pas utiliser le Mixage phosphénique en Pédagogie ?” 
J’ai alors mémorisé relativement vite. De plus, les associations d’idées se faisaient clairement et le cours était plutôt bien compris.
 À l’examen, j’ai eu la meilleure note de la classe alors que je ne l’ai pas énormément travaillé au final.

Le Mixage phosphénique en Pédagogie m’a fait fait gagner beaucoup de temps et a agi de façon positive sur mes capacités intellectuelles et mon attention. L’utiliser pour les études ne peut être, à mon sens, que bénéfique, du moment qu’il est pratiqué correctement. Je suis sûr que nombre d’étudiants dits « mauvais » ou « médiocres » pourraient bien se surprendre si on leur mettait les bons outils entre les mains.

Gaëlle C.
 : Je vous suis reconnaissante d’avoir sauvé l’avenir de mon fils.

Mon fils a commencé à rêver de plus en plus en classe et à dire qu’il était très fatigué. Son attention baissait de plus en plus. Il demandait même à pouvoir se reposer en classe. Il y a eu un grand clash avec sa maîtresse avant les vacances de mars. J’ai donc été convoquée par le directeur. Je voyais déjà la maîtresse régulièrement pour le suivi de son travail scolaire. Avec son père nous avions même envisagé de le déscolariser. Il a été décidé que notre fils verrait la psychologue scolaire afin de lui faire des tests de capacités. J’ai donc décidé de trouver une méthode afin de favoriser ses capacités d’attention et de concentration. J’ai tout essayé sans réel succès. Je me demandais ce qu’il allait devenir.

J’étais totalement perdue. Jusqu’au jour où j’ai trouvé la méthode du Dr. Lefebure sur l’internet. Pendant une dizaine de jours lors de ses vacances scolaires, j’ai fait du Mixage phosphénique avec mon fils. Il travaillait 15 minutes environ et ce, 3 fois par jour. Les premiers résultats ont été constatés sur sa capacité d’écoute, que ce soit à l’école ou dans la vie de tous les jours, dans les actes quotidiens de la vie. Il est beaucoup plus réceptif lorsque je lui demande de venir à table, de débarrasser ses couverts, de ranger ses affaires etc. Cela se passe dans le calme et il y a beaucoup moins d’objections de sa part. Pour sa timidité, il y a eu aussi un net progrès ; je l’ai senti plus en confiance. Pour la dictée qui lui posait beaucoup de problèmes, j’utilise votre technique et nous avons de bons résultats. Il n’a plus d’appréhension et les deux dernières notes ont été de 8/10. Maintenant, il travaille tous ses exercices de maths et la lecture en appliquant le Mixage phosphénique en Pédagogie.

Pour l’école, il ne me dit plus qu’il ne veut pas y aller. Il m’a même dit qu’il était content d’y aller et que cela se passait bien avec sa maîtresse. Quel soulagement ! Et pas de problème de comportement d’après sa maîtresse. Il ne se plaint plus de fatigue. Merci pour cette méthode d’apprentissage, Je vous suis reconnaissante d’avoir sauvé l’avenir de mon fils. Le Mixage phosphénique en Pédagogie devrait être connu de tous et aider tous ceux qui ont des problèmes d’apprentissage.

Franck E. : Mon frère [...] a obtenu de bons résultats à son examen...

Mon frère, qui est policier (gardien de la paix exactement), a décidé de faire une formation au sein de la police afin de pouvoir évoluer dans son travail. Comme il avait arrêté ses études il y a longtemps, il craignait un peu de devoir se remettre à étudier et de ne pas avoir le niveau nécessaire pour réussir les examens qu’il voulait passer. J’ai donc profité de cette occasion pour lui faire découvrir le Mixage phosphénique en Pédagogie, car il ne savait pas du tout ce que c’était.

Il y a plus d’un an et demi, je lui avais offert un coffret pour le travail avec le Mixage phosphénique. Eh bien, il y a quelque temps, j’ai eu l’heureuse surprise qu’il m’appelle pour me remercier de lui avoir fait connaitre cette méthode d’apprentissage. Il pense que c’est grâce à elle qu’il a obtenu de bons résultats à son examen et que le Mixage phosphénique en Pédagogie l’a beaucoup aidé pour la mémorisation et aussi pour la confiance en soi. Il a en effet passé tous ses examens avec confiance et assurance et a eu son examen avec de bons résultats.

Patrick 
L.
 : Le Mixage phosphénique en Pédagogie est vraiment fabuleux...

Le Mixage phosphénique en Pédagogie est vraiment fabuleux dans le domaine des études. Je l’ai utilisé avec beaucoup de succès. C’est un peu comme si on trichait, mais ici, on a le droit. Les cours apparaissent véritablement devant les yeux durant les examens. C’est un vrai régal d’apprendre sous phosphène. Personnellement, je projette le phosphène sur mes cours ainsi que c’est expliqué dans Le Mixage phosphénique en Pédagogie.

Laerte R. D., avocat : J’ai été reçu [...] à l'examen de sélection de l'Ordre des Avocats du Brésil

Formé en droit depuis 5 ans, j’ai eu énormément de difficultés à passer l’examen de sélection de l’Ordre des Avocats du Brésil (OAB). Cet examen est extrêmement rigoureux et, sans ce diplôme, je ne peux pas exercer la profession d’avocat. J’étais très démotivé, avec mon auto-estime dans les talons, suite aux diverses tentatives pendant des années qui se sont révélées à chaque fois être un échec. Adenilton Silva, représentant de la méthode du Dr. Lefebure au Brésil, m’a initié au Mixage phosphénique en Pédagogie à seulement 25 jours de l’examen. J’ai tenté le tout pour le tout : je me suis mis à étudier avec les phosphènes. Résultat : j’ai été reçu parmi les 12% approuvés. Un grand merci, au Dr. Lefebure et à tous ceux qui œuvrent pour la diffusion de cette méthode d’apprentissage extraordinaire que je recommande à tous.

Pierre D. : Un fourmillement d’idées très propice à la création et à l'inventivité

Voici ce que j’ai pu observer sur moi-même, sur mes enfants et sur quelques personnes de mon entourage après l’utilisation de la méthode d’apprentissage du Dr. Lefebure :

– pour les périodes d’apprentissage scolaire (primaire et secondaire) : Permet une meilleure concentration et aide à la mémorisation. En canalisant l’énergie, le Mixage phosphénique réduit les tendances naturelles à la dispersion, il apporte la concentration nécessaire à l’étude et à la compréhension, et facilite la fixation de ce qui doit être mémorisé par projection mentale de ce qui doit être retenu dans le phosphène.
 Il Permet de réduire l’échec scolaire et de redonner aux enfants perturbés ou stressés les mêmes chances que leurs camarades. En particulier, l’utilisation simultanée du phosphène et de la lecture (ou de la récitation à haute voix) associée à l’écriture manuscrite permet d’en finir définitivement avec les problèmes d’orthographe.

– pour le cycle supérieur et les concours : 
cette méthode d’apprentissage permet d’emmagasiner de grandes quantités de connaissances, en utilisant tout particulièrement la mémoire visuelle.
 L’utilisation des phosphènes est tout à fait indiquée pour emmagasiner les masses de connaissances très importantes qui sont demandées dans les grandes écoles, en mathématique, en physique, en chimie, en médecine, en biologie et sciences de la terre.

– pour les mouvements complexes de gymnastique (danse, acrobatie) et la résolution des problèmes de coordination du corps ainsi que la dyslexie : 
en associant un mouvement au phosphène (mémorisation cénesthésique), le Mixage phosphénique en Pédagogie permet de le réaliser sans blocage et de le mémoriser.

– dans les métiers de la création et de l’inventivité : 
la projection de problèmes ou d’idées dans un phosphène permet d’obtenir rapidement un fourmillement d’idées très propice à la création et à l’inventivité. Ces fonctions n’intéressent pas uniquement les artistes, les créateurs et les inventeurs, mais aussi toutes les personnes qui ont besoin de trouver des idées (les demandeurs d’emploi, les cadres en entreprise, les ingénieurs, etc.) face à des problèmes à résoudre. Les phosphènes ont pour conséquence secondaire d’harmoniser la personnalité et de voir les choses de façon très positive. À ce titre, en faisant régulièrement des phosphènes, les personnes dont le comportement est agressif évoluent dans un sens très positif, faisant ainsi ressortir le meilleur de leur personnalité.

Françoise G. : Sébastien [...] fait d'énormes progrès dans sa scolarité...

Je vous donne des nouvelles de Sébastien. Il fait d’énormes progrès dans sa scolarité, sa maturité et surtout, sa confiance en lui-même. Il envisage maintenant d’aller jusqu’en 3ème. Cette façon de voir plus loin est assez récente et s’explique par moins de difficultés à retenir, moins de temps pour les devoirs et les leçons. Merci au Dr. Lefebure pour sa méthode du Mixage phosphénique en Pédagogie.

P. B., étudiant : Je ne suis plus stressé mais [...] plus volontaire, plus « positif »...

Sur le plan scolaire, j’ai surtout remarqué, et mon entourage encore plus, que ma capacité de travail allait grandissante et que, de plus, j’appréciais bien plus de faire des activités qui me faisaient fuir auparavant. En même temps, mon organisation, ma mémorisation et ma créativité se sont développées, me permettant ainsi d’augmenter considérablement mon niveau d’étude. Étant aujourd’hui en première année de faculté et ayant arrêté mes études pendant trois ans, ce fut difficile au début mais plus maintenant.

Au premier semestre, j’atteignais tout juste la moyenne. Cette période coïncidait avec mon apprentissage du Mixage phosphénique en Pédagogie. Quel plaisir, lors du second semestre, de voir mes notes s’améliorer considérablement, me permettant ainsi d’accéder en deuxième année, directement. Face aux examens, mon appréhension a totalement disparu. Je ne suis plus stressé mais confiant en mes capacités. Je ne me décourage plus devant les sujets.

Au contraire, ayant davantage d’associations d’idées, retenant beaucoup mieux mes cours, au point que j’ai l’impression de les avoir devant les yeux, j’en suis arrivé à être beaucoup plus volontaire, plus « positif », sachant que maintenant je réussirais toujours à trouver un moyen pour résoudre mes problèmes. Étant de nature plutôt distraite pour ce qui ne me plaît pas, j’ai, au contraire, l’envie d’en savoir plus. Le Mixage phosphénique en Pédagogie m’a donc permis de résoudre bien des tracas scolaires. C’est un aspect très intéressant pour la vie d’un étudiant.

Colette G.
 : Enthousiasmée par les résultats [...] je l'ai enseigné [...] à ma fille

Depuis plus de 15 ans, j’applique sur moi-même le Mixage phosphénique. J’ai été si enthousiasmée par les résultats (excellente mémoire, self-control, optimisme, sommeil paisible, tonus) que je l’ai enseigné très tôt à ma fille…

Solange G. : Une plus grande facilité à mémoriser...

Satisfaite de la méthode du Docteur Lefebure, je tiens à remercier l’institutrice qui a enseigné le Mixage phosphénique en Pédagogie à ma fille, élève du CE1. J’ai noté surtout une plus grande facilité à mémoriser et son instabilité est en train de régresser. Les résultats scolaires sont meilleurs.

Isabelle R., institutrice : La plus belle chose que j’ai pu leur offrir

Professeur appliquant cette méthode d’apprentissage lors des cours de rattrapage et ayant constaté de nettes améliorations dans les notes, je l’ai introduite en classe. Malgré quelques réticences, celles-ci furent très rapidement effacées par les encouragements de mes élèves. Leur avoir fait connaître le Mixage phosphénique en Pédagogie est la plus belle chose que j’ai pu leur offrir.

Philippe G. : Son écriture [...] est plus grande, plus lisible et aussi plus belle

J’ai trois enfants qui pratiquent avec moi les exercices, Thomas trois ans, Sandrine six ans et Anaïs huit ans. La plus grande a de très bons résultats scolaires et s’intéresse à toutes les matières (aussi bien celles qui, pour moi ,étaient rébarbatives, comme la grammaire) et développe pour son travail beaucoup d’intuition et de précision. Elle a modifié son écriture dans le sens de l’épanouissement, qui est plus grande, plus lisible et aussi plus belle. Elle est consciente du travail qu’elle fait avec les phosphènes et y prend plaisir. Je suis très heureux de laisser grande ouverte pour mes enfants la porte d’accès à leur monde intérieur et à l’intelligence qui m’a si cruellement manqué.

René G. : C’est extraordinaire ...

Pendant une semaine, j’ai travaillé sur un programme informatique et j’ai planché sur une erreur sans la trouver. Au lieu de faire une petite pause j’ai décidé de faire 10 minutes de Mixage phosphénique en Pédagogie mais je précise sans intention particulière. Je me suis alors remis au micro et c’est extraordinaire … en 3 minutes, j’ai trouve la solution de mon problème. Merci les phosphènes !

Marie T., institutrice : Ils assimilent facilement les leçons...

Je suis Professeur des Écoles. Chaque fois que mes élèves sont agités, je leur fais faire des séances de Mixage phosphénique et ils se calment très rapidement. Je fais également tous mes cours avec mes élèves en appliquant cette méthode d’apprentissage. Ceux-ci sont plus concentrés. Ils assimilent facilement les leçons et obtiennent des notes très satisfaisantes.

Sonia
 M. : Tout cela est très prometteur !

Je travaille le Mixage phosphénique en Pédagogie avec mes 3 filles, (16, 14 et 9 ans). La deuxième a appris une récitation en 20 minutes et est capable de me la réciter à tout moment avec une superbe intonation depuis deux semaines sans la relire auparavant. L’ainée constate qu’elle retient plus vite qu’avant. Quant à la cadette qui a eu des soucis majeurs de santé, je ressens chez elle une plus grande joie de vivre, une envie de communiquer grandissante, etune meilleure intégration scolaire. Enfin, bref, tout cela est très prometteur !

Lily S. : Grâce à cette méthode, j’ai réussi ce concours.

Je suis ravie des résultats. Je prends des cours du soir pour être cadre. J’ai fait un de mes devoirs avec la méthode du Mixage phosphénique en Pédagogie, et j’ai eu 16/20. Voici les commentaires du prof : “bonnes réponses, devoir solide”. J’en ai fait un autre sans appliquer cette méthode d’apprentissage, pour tester, et j’ai eu 8/20. Je suis convaincue que, grâce à cette méthode, j’ai réussi ce concours.

Olabolza
 : Les matières démotivantes deviennent beaucoup plus attrayantes.

Je relaterai les résultats encourageants sur l’application du Mixage phosphénique en Pédagogie. Je suis un stagiaire étranger qui suit une formation d’inspecteur des impôts. Au début, mes études ont pas mal marché. Mais après 3 mois, le rythme du cours s’est accéléré. Par ailleurs, j’avais du mal à me concentrer car je savais que 60% du contenu de la formation ne me serait d’aucune utilité à mon retour au pays ; ce qui m’a démotivé grandement. Or, je devais quand même avoir une bonne moyenne générale pour valider ma formation.

Alors il m’est venu l’idée d’essayer la méthode du Dr. Lefebure. Après seulement une pratique de 3 jours, ma concentration s’est améliorée sensiblement. Après une semaine, mon attention est enfin soutenue. Les matières démotivantes deviennent beaucoup plus attrayantes. Je mémorise avec moins de difficulté ces matières. 
Ce que je constate aussi, c’est que j’ai une endurance plus longue mentalement quand j’étudie mes cours. Je mémorise aisément. Au niveau de ma personnalité, je suis devenu plus calme, moins sensible, et mon initiative s’est accrue. Maintenant, j’aborde avec joie ma formation. Suite à ces résultats, je me suis lancé dans la pratique de cette méthode d’apprentissage dans sa globalité. Merci au Dr. Lefebure et à son successeur pour la diffusion de ses œuvres.

Chantal P.
, psychothérapeute : J’ai obtenu une note globale de 16/20 avec mention très bien

En tant que psychothérapeute, j’utilise le Mixage phosphénique en Pédagogie avec mes patients. Je l’ai utilisé notamment sur des enfants en très grande difficulté. Grâce à la méthode d’apprentissage du Dr. Lefebure, ils ont obtenu de nettes améliorations scolaires concernant l’apprentissage de la lecture, de l’orthographe, tout en étant plus attentifs et assagis en classe. Des résultats aussi sur la dyslexie, l’état d’agitation et l’hyperactivité. Avec les ados, c’est surtout, être mieux dans leur peau, plus à l’aise, plus d’assiduité et de motivation dans les études. Arriver enfin à envisager l’avenir avec plus d’optimisme, et de trouver des pistes pour répondre à leurs nombreuses interrogations, sur les études, un métier et enfin pouvoir faire des choix.

Les adultes également en ont bénéficié grandement pour améliorer leur situation personnelle : travail, reconversion professionnelle ; et aussi des changements positifs de la perception d’eux-mêmes : confiance en soi, lucidité sur les problématiques et les décisions pour changer ; plus de volonté, de calme, de joie de vivre, de dynamisme, de confiance en l’avenir et le sommeil qui s’améliore.

À titre personnel, la pratique du Mixage phosphénique en Pédagogie m’a permis d’obtenir un très bon niveau d’anglais et d’espagnol, et d’assimiler très rapidement la grammaire. J’ai repris les études et j’ai pu ainsi emmagasiner facilement les 3 années de psychologie. J’ai réalisé un mémoire de 50 pages qui clôturait cet enseignement et nécessitait de multiples recherches croisées. Je trouve que l’idéation, l’analyse étaient nettement améliorées avec, de surcroît, des facilités rédactionnelles. J’ai obtenu une note globale de 16/20 avec mention très bien.

Michel L., coach
 : Des résultats fabuleux

En tant que professionnel, utilisant la méthode du Docteur Lefebure depuis des années, j’ai vu évoluer ma clientèle grâce aux résultats obtenus. Les enfants dyslexiques, les bègues, les élèves de lycée en difficulté … tous ont été satisfaits. Diffuser largement les conseils du Docteur Lefebure qui sont une source inépuisable, donne des résultats fabuleux. Je vous les conseille à tous, quelques soient vos objectifs. Merci de nous faire avancer dans la vie.

Marie B.
 : Mon neveu [...] a fait de merveilleux progrès.

Je me suis intéressée à cette méthode d’apprentissage pour pouvoir aider mon neveu de 8 ans qui est atteint de dysorthographie et consulte une orthophoniste depuis 1 an et demi. En travaillant (assez peu finalement, seulement 5 séances), mon neveu a une approche beaucoup plus facile de la lecture et réussit très bien les exercices malgré sa grande réticence au début. Il a fait de merveilleux progrès. J’ai depuis pratiqué moi-même le Mixage phosphénique en Pédagogie et avec le fils d’une amie (très bon résultat même si l’on partait de très très loin). Et j’ai pu même le pratiquer avec un enfant avec des problèmes de délinquance.

Bernadette L. : Mon cerveau de 63 ans garde toutes ses facultés

Je pratique le Mixage Phosphénique afin de me permettre de progresser dans ma connaissance du solfège et du piano, pour mémoriser mes cours d’anglais et aussi pour m’apaiser lorsque je ne trouve pas le sommeil. Avec la “lampe de poche”, je peux pratiquer la méthode pendant mes voyages. Mon cerveau de 63 ans garde toutes ses facultés et je gagne en confiance en moi. Aucun problème avec mes yeux … plutôt une meilleure vue.

Christophe C. : Mes enfants [...] en sont très satisfaits

Je vous remercie pour la méthode du Dr. Lefebure qui m’a permis de retrouver une bonne concentration et de mémoriser plus rapidement certaines choses. Mes enfants la pratiquent aussi pour l’école et ils en sont très satisfaits.

Martine R. infirmière scolaire : Deux cas [...] révélateurs de l'efficacité de votre méthode

Votre enseignement a été pour moi très riche, dans la compréhension de certains mécanismes liés à quelques troubles cognitifs, et m’a ouvert un champ d’intervention nouveau pour améliorer ma pratique professionnelle d’infirmière scolaire, notamment auprès des enfants en difficultés scolaires et/ou comportementales.

Deux cas de situations d’enfants en difficultés ont été pour moi révélateurs de l’efficacité de votre méthode :

– 1er cas : Une adolescente de 14 ans confrontée à des angoisses et des questionnements existentiels souffrait dans ses relations avec ses pairs. Cela entraînait des répercussions sur sa capacité à s’investir en classe, car souvent demandeuse de passages à l’infirmerie pendant le temps scolaire, ainsi que sur la qualité de son sommeil, ce qui inquiétait beaucoup ses parents qui ne savaient plus comment aider leur fille. N’arrivant pas à l’apaiser ni par le dialogue, ni par la relaxation et la détente corporelle, je lui ai proposé une séance de Mixage phosphénique. Elle a pu retrouver un apaisement significatif, visible à travers l’expression de son visage qui était devenu plus détendu et apaisé dès la fin de la première séance. Le bien-être qu’elle en a ressenti intérieurement a été un étonnement et une surprise pour elle. Ses pensées récurrentes et envahissantes ont disparu immédiatement, et le calme intérieur lui a permis de repartir en classe rapidement et de reprendre les apprentissages aussitôt après la séance. L’adolescente a d’elle même sollicité une deuxième séance au cours de la même journée, puis ne s’est plus jamais représentée par la suite à l’infirmerie du collège pendant le temps scolaire.

– 2ème cas : Un jeune garçon de 15 ans, scolarisé en Section d’Enseignement Pédagogique Adapté (S.E.G.P.A.), a développé une phobie scolaire, avec absence prolongée des cours, après l’hospitalisation de sa maman victime d’un AVC avec des séquelles neuropsychologiques importantes . En attendant un suivi psychologique adapté, j’ai suggéré en équipe de concertation une prise en charge pour ce jeune garçon, dépressif et très angoissé à l’idée de réintégrer le collège. L’adolescent a finalement accepté de bénéficier, avant le début des cours de chaque demi-journée, d’une séance de relaxation, avec en fin de séance un temps de Mixage phosphénique. La prise en charge a duré 10 jours et l’assiduité du jeune garçon a permis un résultat significatif en terme de mieux-être. L’équipe a pu constater que l’adolescent était plus calme et souriant, et reprenait progressivement goût aux activités scolaires avec des résultats positifs. Il s’est resocialisé rapidement avec son groupe de camarades. La relaxation lui permettait dans un premier temps d’exprimer ses pensées profondes jusque-là intériorisées. Puis, dans un second temps, les effets du Mixage phosphénique apaisaient son mental durant les heures qui suivaient la séance. Son humour naturel a refait surface et l’envie de se projeter vers l’avenir l’a aidé à se stabiliser dans le temps.

L’observation des professeurs après chaque séance me permet d’affirmer que les séances de Mixage phosphénique ont eu un impact positif sur l’attitude de l’adolescent en classe ainsi que sur sa réinsertion au sein du collège.

– Personnellement : La méthode du Dr. Lefebure m’a aidée à m’apaiser lors de situations de stress. J’ai pu ressentir un regain d’énergie après chaque séance, ainsi qu’une concentration et des résultats significatifs à travers mes activités professionnelles et artistiques comme le chant, la danse. Ma mémorisation est optimisée, avec des conséquences bénéfiques comme une meilleure confiance en mes capacités mais aussi une meilleure compréhension et acquisition des techniques d’apprentissage du chant et de la danse. Globalement, moins de stress ; les pensées récurrentes sont en régression ; le sommeil est réparateur ; et plus de calme intérieur.

Merci encore pour ce prodigieux enseignement qui m’accompagne dans mon quotidien et qui a révolutionné la conception de ma pratique dans mon métier, pour moi et pour les autres.

Cyrille C., musicien : Des connexions neuronales fulgurantes !

Quelques mots pour vous dire que j’ai réellement apprécié les cours qui m’ont permis chaque semaine de rester connecté aux techniques et à l’enseignement du Dr. lefebure.

Je suis musicien compositeur et j’utilise la méthode pour travailler mes instruments (flûtes natives, piano et voix), pour travailler sur mes compositions, dans mes études et mes recherches sur l’harmonie musicale, l’accordage en La 432Hz, les gammes naturelles et leurs bienfaits sur l’être humain. Également pour travailler et préparer mes concerts, mémoriser les rythmes, les mélodies et les doigtés difficiles.

La pratique du phosphène m’a permis d’accéder en bloc à des réponses, pour des questions et des recherches que je faisais depuis plus de 6 ans concernant l’harmonie musicale la plus respectueuse de l’être humain et plus de 25 ans concernant le rythme et les moyens de l’utiliser en thérapie. C’est arrivé en bloc, un vrai saut quantique !!!

Des connexions neuronales fulgurantes ! En même temps, j’ai reçu les informations sur comment organiser mon temps pour mener de front tout cela. Magnifique !

Mon goût de la recherche et de l’étude déjà présent s’est encore plus éveillé. Et l’énergie nécessaire pour mener à bien les projets également. La pratique donne un centrage et une énergie étonnante. Ah oui, j’oubliais … mon sommeil s’est grandement amélioré et ma vue aussi (j’ai 50 ans et je crois que je vais attendre un bon moment encore avant de mettre des lunettes … les RDV ophtalmologiques sont annulés).

J’utilise aussi beaucoup la Synchrophonie : la piste 2 le matin, au réveil, et la 6 le soir, en m’endormant ; pour la lecture des textes  en relaxation Zen 15 minutes dans la journée ; ou quand j’ai besoin de rester concentré devant mon ordinateur ou que des choses bloquent. J’aime ! Ça fonctionne très bien !

Un seul mot : Merci ! Monsieur Lefebure. Merci ! Daniel Stiennon pour ce magnifique travail.

Aline : Ca d'hyperactivité [...] Cas de dyspraxie [...] Autres cas...

Après avoir suivi la formation au Mixage phosphénique en Pédagogie, j’ai mis en application la méthode du Dr. Lefebure dans mon cabinet. Les résultats atteints en un minimum de temps par la puissance du phosphène sont impressionnants. C’est pourquoi, je souhaiterais partager mon témoignage pour encourager les parents ou les adultes concernés par les cas traités ci-après avec la méthode du Dr. Lefebure.

a) Cas d’hyperactivité : John a 7 ans. C’est un enfant présentant un trouble de l’hyperactivité. Ses parents étaient désespérés et sont venus me voir après avoir « tout » tenté. Ils m’ont annoncé clairement que mon intervention serait « la dernière », selon leurs propres termes. La pression fut assez forte mais, utilisant les phosphènes depuis juin 2015 avec des résultats concrets (mémoire, capacités mentales, vivacité d’esprit, baisse d’anxiété, etc.…), je n’ai pas hésité et j’ai accepté le challenge.

– Dès la 1ère séance (le 16/02/2016), j’ai appliqué le Mixage phosphénique devant les parents de John qui, je dois l’avouer, semblaient plutôt sceptiques. Le lendemain (17/02/2016), je reçois un SMS du père de l’enfant qui m’écrit « Monsieur, malgré la turbulence de John je ne sais pas si c’est un hasard, mais il est fatigué. Après notre départ (du cabinet), il a été très sage et n’a pas fait d’histoires pour dîner, se doucher ou aller se coucher.&nbsp»

– Lors de la 2ème séance (9/03/2016), la mère de John m’a confirmé d’autres points positifs que ceux cités plus haut (baisse sensible de l’hyperactivité en classe, attention améliorée, etc…). Lors de cette séance, je lui ai fait faire un jeu : compter de 30 à 1 en regardant la lampe (car il n’aime pas compter de 1 à 30) et ensuite mettre le bandeau. Voici les résultats obtenus : John a su compter de 100 à 1 avec le Mixage phosphénique. Il a même souhaité faire un peu de sieste en séance. C’est pour vous dire que la méthode du Dr. Lefebure est efficace pour le TDAH

b) Cas de dyspraxie : Thomas a 15 ans. Il a du mal à suivre et à appliquer les consignes des professeurs en raison de sa dyspraxie. Du coup, il s’isole au lycée pour éviter les commentaires désobligeants de ses camarades.

Après la 1ère séance avec le Mixage phosphénique (05/03/2016), il a pu réguler son sommeil et arriver à synchroniser lentement les parties de son corps. En une séance, j’ai pu voir une nette amélioration.

c) Autres cas résolus : Pour ne pas prendre trop de place sur l’espace témoignage, je résume les cas que j’ai résolus avec le Mixage phosphénique, en moyenne entre 2 à 5 séances : 3 cas de dépression, 1 phobie sans lumière, 1 burn-out, une douleur chronique.

Mylène G. C. : Une méthode vraiment extraordinaire...

Bonjour, je vous remercie beaucoup pour vos fiches. Grâce à vous, je peux aider mon fils et ainsi améliorer son apprentissage à l’école. J’ai découvert une méthode vraiment extraordinaire et j’envisage même de m’offrir la formation complète pour ce début d’année. Bien à vous, sincèrement

“Plusieurs milliers d’autres témoignages sont visibles dans nos locaux !”

L’École du Dr. Lefebure garantit l’authenticité de ces témoignages qui sont extraits des nombreux courriers et courriels que nous recevons. Cependant, pour des raisons évidentes d’espace et de temps, nous ne vous présentons ici que ceux qui sont les plus représentatifs des bienfaits que l’on peut obtenir en pratiquant le Mixage phosphénique en Pédagogie. Toutefois, si vous doutez de cette authenticité, nous vous invitons à venir nous voir, dans nos locaux, afin que nous vous présentions les courriers et courriels originaux.

Par ailleurs, si les témoignages ne comportent pas les noms de famille des témoins, c’est non seulement parce que nous respectons la Règlementation Générale sur la Protection des Données (R.G.P.D.) mais parce que nous estimons qu’il est essentiel de respecter un certain anonymat sur l’internet, afin de préserver les vies privées de chacun. C’est pourquoi, même si vous souhaitez témoigner en nous donnant l’accord de faire mention de votre nom dans son intégralité, nous n’y consentirons pas, dans le respect de la loi et de votre propre personne.

En tant qu’École et Centre de Recherche en Pédagogie, c’est avec grand plaisir que nous lirons vos témoignages. Néanmoins, pour que ceux-ci fassent partie de notre sélection, nous vous demandons de bien vouloir préciser le détail des exercices pratiqués, la durée des séances quotidiennes ainsi que la description la plus détaillée possible des applications que vous avez faites du Mixage phosphénique en Pédagogie et des résultats que vous avez constatés.

En vous remerciant pour votre collaboration, nous tenons à vous rappeler que c’est en rassemblant d’innombrables témoignages que le physicien Chaldni a réussi à convaincre les scientifiques incrédules que des pierres venues du ciel (les astéroïdes) pouvaient s’abattre sur la Terre. De la même manière, nous ne réussirons pas à convaincre les milieux scientifiques et scolaires de l’importance de cette méthode d’apprentissage sans leur apporter un maximum de témoignages et d’explications. Nous comptons donc sur vous et sur votre soutien, dans l’intérêt de la Science et des générations à venir.