Faites appliquer à votre enfant le Mixage phosphénique

Depuis près de quarante ans, Le Mixage Phosphénique en Pédagogie du Dr Lefebure a permis à des milliers d’enfants et d’étudiants de réussir leur passage de classe et leurs examens et ainsi de lutter efficacement contre l’échec scolaire.

Dans le contexte actuel des problèmes de l’enseignement, en tant que parent, vous souhaitez vous tourner vers cette méthode, tout comme certains enseignants qui l’utilisent avec succès dans leurs cours de rattrapage scolaire.

Le Mixage Phosphénique en Pédagogie est une méthode simple et efficace. Les résultats obtenus sont en général visibles dès le premier mois, et cela, à raison d’une pratique quotidienne d’une heure par jour.

Le Mixage phosphénique en pédagogie

Donnez à votre enfant le moyen de réussir.

Imaginez que votre enfant, au bout d’un mois de pratique, obtienne une note pouvant aller jusqu’à 3 points au-dessus de celle dont il a l’habitude. Il est bon de noter que cette méthode lui permet de faire ses devoirs et d’apprendre ses leçons… Elle lui permettra également de diminuer, voire, arriver à bout de ses problèmes d’apprentissage tels que : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie et bien d’autres.

L’application de la méthode est vraiment simple et agréable : votre enfant passera le même temps sur ses leçons que « normalement » soit environ une heure quotidienne mais pour apprendre d’une façon qui restera mieux gravée dans sa mémoire.
Au début de son apprentissage vous devez le soutenir dans l’habitude de faire des phosphènes tout en apprenant ses leçons car il ne comprend pas bien leur importance. Il s’apercevra de lui-même, au bout de quelques séances, que les phosphènes l’aident à mieux apprendre.
Il fixera alors l’ampoule à phosphènes spéciale pédagogie de son propre chef, dans la mesure où vous en avez installé une à cet effet. Après un temps d’adaptation au Mixage phosphénique, il vous demandera tout le temps d’étudier avec sa lampe.

Persévérez !

La méthode du Mixage phosphénique ne révélera pas forcément les compétences de votre enfant le jour même, cela dépend des capacités cérébrales de chaque individu. Mais je dois tout de même vous avouer qu’il arrive que certains enfants ressentent les effets bénéfiques de la méthode dès sa première application. Dans le cas contraire, pour d’autres, les premiers résultats apparaîtront dans un délai maximum d’un mois.

Les phosphènes sont très appréciés par les enfants. Chose encore plus extraordinaire, beaucoup d’enfants se rendent compte d’eux-mêmes de leurs nouvelles facultés développées grâce au Mixage phosphénique en pédagogie et ainsi analysent les bienfaits que provoquent les phosphènes dans leur vie de tous les jours.

Hugo : premier de la classe grâce au Mixage phosphénique

Franck

« Mon amie a fait pratiquer à son fils Hugo qui a 10 ans. Cela a donné beaucoup de résultats. C’est impressionnant. …Il est devenu le 1er élève de sa classe. Les enfants sont vraiment très réceptifs au Mixage Phosphénique en pédagogie. »

Je tiens à préciser que le Mixage Phosphénique en Pédagogie peut se pratiquer autant de temps que nécessaire. Si l’enfant ressent le besoin de le faire plus d’une heure par jour, il ne faut surtout pas le brider. Cela ne présente aucun risque et les résultats bénéfiques ne seront que plus grands.

À chaque problème sa solution

Quel que soit le problème d’apprentissage que votre enfant rencontre à l’heure actuelle, la méthode lui permettra d’améliorer son quotidien. Beaucoup de parents ont trouvé dans cette méthode la clé du succès tant recherchée pour leur enfant. Au-delà d’une grande satisfaction personnelle pour vous, celle-ci sera d’autant plus importante pour lui. La frustration et la déception ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Son plaisir d’apprendre sera de plus en plus éminent.

Le Dr Lefebure, ancien médecin scolaire, avait trouvé dans cette méthode ce qu’il manquait à un enfant dont l’apprentissage était au « ralenti ». Sans contrainte pour lui, elle lui permettra de faire ses devoirs, apprendre ses leçons sans lui imposer quoi que ce soit.
Être consciencieux est une des clés pour arriver au bout du tunnel. L’assiduité est demandée à l’école/collège/lycée, il en va de même avec le Mixage Phosphénique en Pédagogie.

Le Mixage Phosphénique en pédagogie : une méthode progressive.

Les résultats arriveront si votre enfant parvient à faire les exercices qui lui seront indiqués dans la formation : « Le Mixage phosphénique en pédagogie ». Aucun effort « surhumain » durant la pratique ne lui sera demandé. Si j’indique qu’il est important que votre enfant la pratique au moins une heure de manière quotidienne, c’est tout simplement parce que le pic d’activité cérébrale le plus important est visible au bout de 45 minutes.

Mme Évelyne D., professeur de français.

« Dès la première séance, pour chacun de ces enfants ou de ces adolescents que j’ai pris en particulier, un changement énorme se produisait. Avec des mots très simples je leur expliquais à quelle source ils allaient puiser pour se sortir de leurs difficultés scolaires, puis ils pratiquaient le mixage pendant trois quarts d’heure. Et leur visage avait changé ! De renfrogné ou apeuré qu’il était, il devenait vivant, l’expression se déliait, une étincelle d’intérêt s’était allumée au fond de leurs yeux. Les uns disaient « c’est super ! », les autres « c’est marrant » (et tant mieux si ce quelque chose les a amusés) mais tous, tous, avaient envie de recommencer. Et en repartant, ils me regardaient dans les yeux pour me dire au revoir !

Pour certains les résultats étaient fulgurants. Au bout de la première séance Aurélien mémorise les leçons de géographie d’un trimestre entier qu’il laissait de côté, faute de pouvoir les apprendre et faute aussi, bien sûr, de le vouloir. Il était venu me voir en catastrophe : la composition était pour le lendemain et j’ai fait avec lui quelque chose qui me semblait aberrant, commencer par un si gros travail avant même de s’être familiarisé avec le Mixage. Le surlendemain, l’instituteur éberlué lui rendait son devoir noté au maximum ! Deux jours plus tard, je lui expliquai le mécanisme de la division sous phosphènes ; et le lendemain, il avait 10/10 à sa dictée, chose qui ne lui était jamais arrivée !

Élise, rééduquée depuis deux ans et demi en orthophonie, a fait un énorme pas en avant avec 6 séances : au septième cours, elle est revenue, radieuse, brandissant son cahier de classe comportant l’appréciation de son institutrice : « Progrès spectaculaires en orthographe et en écriture. Encouragements ».

Chez les plus petits, les résultats sont encore plus rapides si l’on en juge par leurs dessins, immédiatement plus grands, plus détaillés et surtout plus colorés.
Chez les adolescents les résultats sont plus progressifs. Il n’en demeure pas moins que les trois élèves promis au redoublement, pris en main à partir du début du troisième trimestre, ont finalement réussi à passer dans la classe supérieure. Quel espoir ! Le plus important est cette envie qu’ils ont soudain de se battre, de regarder en face leurs insuffisances, sans panique, sans découragement, sans révolte et d’avancer avec patience et ténacité. »

Rappelez-vous !

Si vous voulez que votre enfant obtienne les résultats escomptés, n’omettez pas de suivre de manière judicieuse et méthodique les conseils apportés.

Découvrez le secret de la réussite, inscrivez-vous et…

Recevez votre 1ère vidéo GRATUITE
Vos données sont confidentielles et nous n’envoyons aucun spam.

Les Articles