Cerveau : Explications de l'action des phosphènes

COMMENT STIMULER SES NÉO-NEURONES par LES PHOSPHÈNES

Vos nouveaux neurones sont stimulés par la lumière des phosphènes.

Depuis 1990¹ le dogme de la fixité neuronale est enterré. Il établissait que vous naissiez avec un certain stock de neurones qui ne se renouvelaient pas. Bref, malgré le foisonnement des connexions entre les neurones leur nombre ne faisait que décroître avec l’âge.

Désormais nous savons que chaque jour notre cerveau produit de 10 000 à 30 000 neurones.
Nous en fabriquons des nouveaux à tout âge. Ceux-ci, par leur « fraîcheur », sont orientés vers un rôle essentiel qui est d’accélérer votre faculté d’apprentissage².

Découverte faite en 2012 par l’équipe de l’Institut Pasteur sur le rôle des néo-neurones dans l’apprentissage.

Ce sont ces mêmes néo-neurones qui sont stimulés lors de l’utilisation du Mixage phosphénique.

Le Dr Lefebure avait observé qu’il était nécessaire de pratiquer le Mixage phosphénique durant un mois, pour observer les effets les plus frappants sur l’intelligence, l’idéation, la mémorisation.

La lumière du phosphène accroît l’énergie cérébrale disponible quand la rétine de votre œil absorbe les photons lumineux. Ceci produira des réactions chimiques en chaîne dans votre cortex visuel puis une répercussion dans votre cortex frontal.

La pratique du Mixage phosphénique active ces neurones « frais », ce qui facilite l’apprentissage et améliore la mémoire.

Une synchronisation de votre cerveau et de vos néo-neurones
par les phosphènes

Vos neurones sont des pros du rythme. Ils envoient des signaux électriques de manière régulière et s’accordent entre eux pour le faire, par milliers sur une milliseconde.

Comme le fait remarquer Claire Sergent, spécialiste des neurosciences cognitives au centre de recherche de l’Institut du cerveau et de la moelle (Paris) :

Sans synchronisation des neurone, la conscience ne pourrait émerger.

En 2005 l’équipe d’Alfons Schnitzler, de l’université Heinrich-Heine de Dusseldorf, démontra que les aires cérébrales sont fortement synchronisées lorsque les sujets sont conscients de ce qu’ils voient. Les images subliminales ne donnèrent lieu qu’à de très faibles synchronisations.

Ces synchronisations ou résonances permettent aux différentes aires cérébrales d’échanger des informations, ce qui facilite le développement des principes cognitifs consistant à analyser et intégrer les données.

Le Dr Lefebure dans « L’exploration du cerveau par les oscillations des phosphènes doubles (Cervoscopie) » avait observé les effets des différents rythmes du phosphène sur le cerveau. Notamment l’amélioration des rythmes d’alternance cérébrale entre les deux hémisphères par un travail alternatif et symétrique. Il comprit que des crises de synchronisations cérébrales et neuronales amélioraient les facultés mentales.

La Cervoscopie est l’observation de phénomènes cérébraux, pour la plupart rythmiques, se manifestant par des variations de l’éclat des phosphènes.

La pratique du Mixage phosphénique produit une forte activité de synchronisation de l’ensemble de vos neurones et des hémisphères et donc de vos différentes aires cérébrales. Ce qui se répercute immédiatement sur les facultés intellectuelles dans le domaine de l’apprentissage.

En conclusion et de manière simple, la pratique du Mixage phosphénique :

  • Accroît la synchronisation de vos neurones et donc l’aptitude de votre conscience à traiter l’information.
  • Potentialise de ce fait tous vos neurones neufs et les oriente vers l’apprentissage.
  • Permet de synchroniser régulièrement vos neurones frais dès leur formation journalière.

La pratique phosphénique régulière va vous faire utiliser vos néo-neurones. Chaque jour vous allez favoriser les connexions entre ces derniers.

C’est pourquoi il vous faut la pratiquer quotidiennement

Il n’y a pas de méthode miracle. Vous devez utiliser vos nouveaux neurones.
Vous constaterez vous-même les résultats.


¹En 1980 Elisabeth Gould détecte la présence de nouveaux neurones dans l’hippocampe du rat. Elle publiera ses découvertes en 1992-1993. Il faudra attendre 1998 pour que l’équipe de Peter Erikson et de Fred H. Cage démontre que de nouveaux neurones sont générés dans le gyrus dentelé chez l’homme.
²Activation of adult-born neurons facilitates learning and memory, Mariana Alonso, Gabriel Lepousez, Sebastien Wagner, Cedric Bardy, Marie-Madeleine Gabellec, Nicolas Torquet and Pierre-Marie Lledo, publié en ligne sur le site de Nature Neuroscience, le 13 mai 2012. Ci-jointe l’adresse du résumé sur le site du CNRS : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2619.htm – pour télécharger suivez ce lien.

 

Découvrez le secret de la réussite, inscrivez-vous et…

Recevez votre 1ère vidéo GRATUITE
Vos données sont confidentielles et nous n’envoyons aucun spam.

Les Articles